UA-68817146-1

JOACHIM, DÉGAGE ! Ce zozo fait honte aux Français qui votent en Suisse

Joachim Son-Forget est l’élu LREM (macroniste) de la circonscription des Français établis en Suisse. Ses récents propos sexistes et homophobes, ses messages outrageants sur la présidence américaine et ses réponses incohérentes font craindre pour son équilibre mental. Même le groupe LREM s’est désolidarisé de lui : cet élu par hasard doit « dégager » au plus vite pour ne pas ridiculiser ces électeurs français qu’il ne représente pas vraiment (81 % d’abstention).

Joachim Son Forget, Français établis en Suisse, LREM, SEXISME, HOMOPHOBIE, DONALD TRUMP

Heureusement que le ridicule ne tue pas : Joachim Son-Forget serait déjà mort plusieurs fois ! Ancien militant socialiste, il s’est fait élire député en 2017 sous l’étiquette macroniste (La République en marche) dans la sixième circonscription des Français de l’étranger (celle qui recouvre la Suisse et le Lichtenstein), mais avec 81,22 % d’abstentions. Comme cette circonscription représente la plus forte communauté de Français expatriés (127 470 électeurs inscrits), ce député a donc de lourdes responsabilités – en particulier celle de représenter honorablement ses électeurs sans leur imposer ses vues sociétales ahurissantes et sans leur faire partager les incohérences de son dérangement mental.

  • N’est-il pas ahurissant de voir cet élu de la République défendre les propos homophones du forain populiste Marcel Campion, en les estimant de « bon aloi » (Marcel Campion traitait de « pervers » certains élus parisiens « de la jaquette ») ?
  • N’est-il ahurissant de voir Joachim Son-Forget moquer publiquement le maquillage de la sénatrice socialiste Esther Benbassa française, et relayer lourdement ces moqueries sexistes sur ses propres réseaux sociaux ?
  • N’est-il pas ahurissant de voir le député des Français de Suisse affirmer que le président américain Donald Trump est un « gâteux qui souffre d’incontinence d’urine, voire de matières fécales, qui gâte ses draps » ?
  • N’est-il pas ahurissant d’ajouter à l’incohérence de ce comportement le ridicule des arguments supposés les justifier ? Ce député mentalement égaré évoque ainsi la « psychologie collective », la « désinformation », la « stupidité des réseaux sociaux », avec l’intention de « faire le buzz » et en ajoutant que les critiques à son égard des autres députés LREM ne lui faisaient « ni chaud ni froid ». « J’en tremble », ironisait-il. Récemment interpellé par une électrice sur le marché de Plainpalais, à Genève, à propos de ses insultes anti-Trump, Joachim Son-Forget n’avait visiblement qu’un argument tout aussi grotesque à la bouche : « Je lutte contre l’extrême-droite »…

Le premier devoir d’un élu du peuple est de se montrer digne de ce peuple qui l’a élu et de ne pas ridiculiser ses électeurs par des propos aussi incohérents qu’ahurissants. Un représentant du peuple doit le... représenter ! La dignité  de cette représentation est bafouée par un député qui s’est déshonoré et qui n’est plus ni décent, ni respectable. Joachim Son-Forget fait honte à la communauté française de Suisse et du Lichtenstein – à ceux des 17 460 électeurs qui ont eu la faiblesse de voter pour lui au second tour comme aux 110 010 électeurs qui n’ont pas voté pour lui. Cette légitimité démocratique pour le moins fragile devrait l’incliner à un profil bas, et non à des déclarations aussi tonitruantes qu’inconvenantes. Au lieu de quoi, il persiste et signe ! Il faut donc à présent qu’il « dégage » : comme il a également la nationalité kosovare, qu’il aille donc se faire élire ailleurs…

Commentaires

  • On dira ce qu'on voudra, il y a des gens qui votent un peu au hasard, et le hasard ne fait pas toujours bien les choses. Vous avez eu raison d'écrire ce billet, si ce que vous dites est vrai...

  • Dans ce contexte, je m'interroge sur la cohérence de tels propos avec la code éthique du CHUV.

    Tenir (écrire) de tels propos de la part d'un cadre du CHUV, qui plus est médecin donc avec de grandes responsabilités, ne discrédite pas seulement son auteur mais éclabousse toute l'institution qu'il représente aussi (et dont il s'est largement servi pour son élection par ailleurs).

  • Je ne suis pas une inconditionnelle de Joachim Son-Forget, de loin pas et.

    Mais comme Géo a demandé si ce que vous aviez écrit était « vrai », voici, le sujet que j’avais consacré à ce qu’avait dit le forain et à la réaction de soutien qu’elle avait suscitée chez notre député des Français de Suisse et du Liechstenstein:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/09/23/tambouille-politique.html

    Sinon, pour ce qui concerne la Sénatrice, voici, à choix, les dernières actualités:

    https://www.google.com/search?client=safari&rls=en&q=son+forget&ie=UTF-8&oe=UTF-8

  • Et encore cet article paru dans « Le Temps », si jamais, pour Géo:

    https://www.letemps.ch/monde/lidiosyncrasie-joachim-sonforget

  • Je soutiens Joachim, c'est un type très bien.
    Les autres, j'ai bien l’honneur.
    La politique emprunte toujours des chemins ardus dont les pseudos spécialistes n'ont pas idée, ce qui ne les empêche pas de l'ouvrir en grand.
    (Il y en a un nid ici, c'est indéniable!)
    Quant à celle qu'il a battu à plate couture, elle était célèbre pour son parcours canapé, mais elle est raccord avec la bande à Ouin-Ouin Wauquiez!

  • "genevoisrienvenir" s'applique parfaitement à ceux qui ont nommé à ce poste cet informaticien fourbi d'ambitions hors fondements, attelé à sa détention de multiples passeports.

    Vous ne connaissiez pas le syndrome du mal du pays en Europe d'un asiatique et son addiction à l'alcool, pour qui gagner une revanche fait partie du mode de fonctionnement? Se faire reléguer à une fonction à l'extérieur du "cercle parisien" par les Lrem, c'était pas un signe?

    Vu de Suisse, on contemple ces cheminements d'ambitieux à la française: vite-faits vite-défaits, si humains en fait.

  • Vous écrivez VRAIMENT n'importe quoi et confondez Son Forget avec l'ex ministre PS connu pour ses frasques.
    Et ça vous gêne même pas de ne pas vérifier? Pauvre tache.

  • Son-Forget ...

    Encore un zébulon servant à détourner l'attention des réseaux sociaux et à occuper l'espace médiatique français pour donner aux pigistes de quoi remplir leur colonne et aux fermes de clics asiatiques des petites cases à viser, à cliquer dedans, et à remplir de commentaires sponsorisés.

    Personnellement, j'appelle ce genre de personnage qui occupe le pouvoir politique pour les mauvaises raisons, un imposteur.


    Internet : le business des fermes à clics

    https://www.youtube.com/watch?v=Ez-c5S4pSk4

  • ... Voilà que ce gamin immature démissionne aujourd'hui de la "République en Marche" avant de se faire foutre dehors !

    Mais puisse-t-il aussi être "démissionné" par son employeur aussi vite que possible ! A force de passer ses nuits à vouloir "faire le buzz" et twitter comme un malade je pense que la journée il ne doit pas être très adéquat !!

Les commentaires sont fermés.