UA-68817146-1

23 mars 2014

Comment le groupe Richemont (montres de luxe) fait pression sur les médias horlogers indépendants

Quel qu'il soit, un média peut-il utiliser le matériel de communication (textes, images, vidéos) qu'une marque met à sa disposition ? La réponse la plus logique, c'est que ce matériel est précisément mis à la disposition des médias pour qu'ils en rediffusent les contenus. Ce que font tous les médias du monde... Sauf que le groupe horloger Richemont veut contrôler cette diffusion en interdisant aux médias horlogers indépendants de faire leur travail...

 

Piaget, Business Montres, horlogerie, montre suisse, groupe Richemont, #censure #mediahorloger



Il existe, pour traiter de l'information sur les montres, un seul et unique média indépendant dans le monde : Business Montres & Joaillerie, qui refuse toute forme de publicité pour garantir son indépendance. Ce « Quotidien de l'horlogerie » diffuse de nombreux contenus, sous forme de textes, d'images ou de vidéos. Bon nombre de ces images et de ces vidéos proviennent des « dossiers de presse » officiels communiqués par les marques pour documenter ou illustrer les articles, les vidéos étant elles aussi téléchargeables sur des sites spécialisés réservés aux journalistes, qui les rediffusent sur leurs médias respectifs.

Grâce à YouTube, la chaîne images Business Montres Vision (près de 2,1 million de « vues » à ce jour, ce qui en fait le premier canal horloger francophone pour le web horloger), plus de 1 500 vidéos ont été ainsi diffusées. Plusieurs playlists les regroupent, notamment celle de Piaget « @Piaget : les beaux-arts et la manière d'aller à l'essentiel » (25 vidéos). Toutes ces vidéos sont, à une ou deux exceptions près, des vidéos « officielles » issues des dossiers de presse et des services de communication de la marque. Ce sont donc des documents que les journalistes sont encouragés à utiliser et à diffuser. Toutes ces vidéos sont clairement utilisées pour documenter des articles ou des commentaires directement liés à Piaget, la référence à la marque étant explicite...

Problème : le groupe Richemont International et sa marque Piaget ont officiellement demandé à YouTube de supprimer 14 de ces vidéos de Business Montres Vision pour infraction aux « droits d'auteur ». Infraction qui peut entraîner sine die la fermeture définitive de cette chaîne, mais qui a pour effet immédiat de paralyser tout fonctionnement de la chaîne, qui n'est plus accessible qu'en lecture. Pourquoi ces 14 vidéos et pas la totalité des vidéos Piaget ? Mystère ! Pourquoi demander, par exemple, à supprimer la vidéo sur le calibre 1290P et pas la vidéo sur le calibre 1208 – les deux productions provenant du même service de communication Piaget et étant diffusées dans les mêmes conditions ? Mystère !

La survie de Business Montres Vision est clairement en cause ! La suppression des vidéos contestées a été automatique. La fermeture définitive du canal images est programmée. Est-ce vrament un hasard si le groupe Richemont s'en prend ainsi au seul et unique canal images indépendant du web horloger ? La plupart de ces vidéos ont été effectivement et très naturellement reprises par d'autres sites. L'absence de logique et l'imbécillité de la démarche sont tout aussi évidentes que la volonté de censurer la seule voix totalement indépendante dans l'information sur les montres.

Exception unique au monde dans son refus de toute publicité (même notre canal images est imperméable aux coupures publicitaires), et grâce à l'impact de ses 2,1 millions de « vues », Business Montres Vision doit déranger quelque chose ou quelqu'un avec ces 14 vidéos Piaget – dont il est très difficile d'estimer que leur diffusion (prévues pour être libre de droits) porte atteinte à la réputation morale ou à la splendeur immaculée de Piaget. La tentative d'intimidation et de censure est manifeste : derrière le cas particulier de ce canal images, c'est tout le système actuel de l'information qui est menacé, puisque les médias, horlogers ou non, ne pourront plus utiliser – sinon dans des conditions de contrôle, de pression et de coercition qui restent à établir – le matériel de communication que les marques mettaient à leur disposition...

••• Détails : Business Montres (accès libre)

 

Commentaires

Parce que le groupe Ayek ne fait pas pareil ?

Écrit par : Byron | 23 mars 2014

Les commentaires sont fermés.