UA-68817146-1

15 février 2013

Le papy suisse fait de la résistance

Plus suisse que ce grand-père, tu meurs ! Mais il est tellement bien dans son temps qu'il se permet de renvoyer sa petite fille sur les bancs de l'école, avec une ardoise en guise de tablette numérique. Elle aura quand même gagné une montre Victorinox dans l'aventure. Une publicité intelligente, drôle et particulièrement réussie !Suisse, Victorinox,  Swiss Made, horlogerie, montre suisse


On a suffisamment râlé sur ce blog pour ne pas salué une initiative particulièrement heureuse, comme celle de la marque horlogère Victorinox. Il y a quelques mois, nous avions signalé le ratage dangereux d'une campagne de publicité officielle (financée par la Confédération) qui ne conseillait pas moins de mettre toute l'horlogerie suisse à la poubelle. Le manque de créativité des auteurs de cette vidéo n'avait d'égale que le manque de sens des responsabilités de Suisse Tourisme...

Avec le même souci de promouvoir les valeurs suisses en les enracinant dans une terre et dans une culture contemporaine, Victorinox nous livre une mini-comédie contemporaine aussi attachante que réussie. On y retrouve le même bouquet d'icônes identitaires suisses : les montagnes enneigées, le paysage, les prairies, le chalet de bois, les couvertures de laine, le Hochdeutsch (pas trop rugueux quand même), Heidi, la charcuterie, le fromage, le pain cuit au four, le grand-père en chemise à carreaux et même la croix suisses. Le tout filmé avec légèreté, subliminalement, sans mièvrerie ni cuistrerie, loin de tout intégrisme folklorisant, avec les indispensables touches de modernité (la Mini sur sa route de montagne, l'iPad de la petite-fille) qui introduisent la montre Victorinox comme fil conducteur du récit. Une montre devenue désirable et fondamentalement patrimoniale. La chute de l'histoire est aussi efficace que convaincante : elle authentifie les éléments du message culturel traités dans les scènes précédentes, en y apportant une indispensable touche d'humour générationnel.

Suisse, Victorinox,  Swiss Made, horlogerie, montre suisse

On est effectivement assez loin de la dérision lourdingue où baignait le film de Suisse Tourisme, qui a dû coûter beaucoup plus cher pour un résultat beaucoup plus médiocre. Le papy suisse fait de la résistance culturelle tout en se réappropriant les valeurs fortes de la modernité. Sa petite-fille ne retient que le meilleur de la tradition. Même la musique est juste assez nostalgique pour ne pas se tromper de rythme...

L'intelligence de cette carte postale mise en scène par Victorinox réussit à nous persuader que l'esprit de finesse (très suisse, surtout dans les "vieux" cantons) et le clin d'oeil de connivence sont consubstantiels à la rusticité apparente du cadre et de ceux qui y vivent. C'est un véritable crous de civilisation qui nous est proposé. Manifestement, les entreprises horlogères pratiquent mieux la défense de l'héritage culturel suisse que les bureaucrates qui sont supposés en assurer la promotion...

Pour découvrir cette vidéo (à ne manquer sous aucun prétexte tellement elle est exemplaire ce qu'il faudrait toujours faire), c'est ICI (03:39 mn de bonheur sur Business Montres Vision) ou ci-dessous...

 

Les commentaires sont fermés.