UA-68817146-1

07 octobre 2011

Faut-il baisser son pantalon au point de gommer la croix suisse de nos montres ?

PETITS RENONCEMENTS ENTRE AMIS – ET GRANDES LÂCHETÉS ENTRE DHIMMIS

Drapeau suisse.jpgQuelques marques horlogères suisses ont commencé à retirer les croix suisses de leurs logos : il ne faudrait pas, craignent-elles, froisser la sensibilité des Musulmans dans les pays arabes. Une reculade éthiquement choquante. Et une démission identitaire stratégiquement aberrante...


L'histoire n'a jamais été tendre pour ceux qui mettaient leur drapeau dans leur poche avant de baisser leur pantalon. Un reportage de la TSR vient de nous révéler comment quelques marques horlogères suisses avaient accepté de retirer les croix suisses de leurs logos et de leurs matériels de communication, par crainte des réactions négatives de la "police religieuse" en Arabie séoudite. Une reculade éthiquement choquante. Et une démission identitaire stratégiquement contre-productive...

 

Reprise d'un article paru sur le site horloger "Business Montres", où il a déjà commencé à interpeller la communauté des horlogers et à provoquer d'importantes réactions :

 

La fameuse croix blanche sur fond rouge est l’emblème national depuis le XIXe siècle, mais, sur tous les champs de bataille européens, cette flamme servait de ralliement aux soldats confédérés depuis le XIVe siècle. Dénué de toute connotation religieuse précise, la croix blanche sera interdite en Suisse par Napoléon Bonaparte, quand les Français avaient annexé la « République helvétique » (1798-1803), parce qu’il était un symbole de l’Ancien régime. C’est aujourd’hui le seul drapeau carré du monde (avec celui du Vatican)...

••• PLUS FORTS QUE NAPOLÉON BONAPARTE, certains Etats musulmans n’ont même plus à occuper militairement la Suisse pour bannir la croix rouge ! « Haro sur la croix suisse » : un reportage de la TSR (Télévision suisse romande, 3 octobre : 05:52 mn) vient de nous révéler comment Swatch, Tissot ou Victorinox avaient effacé la croix suisse de leurs produits pour les vendre en Arabie séoudite. Ce qui revient à accepter la posture morale du dhimmi, dénomination des non-musulmans qui ont conclu avec les Musulmans, dans les pays d'Islam, un « traité de reddition » (dhimma), qui les maintient en état de médiocre infériorité, mais avec la vie sauve, pourvu qu’ils adoptent un profil bas (voir la notice Wikipedia à ce sujet). Ce reportage de la TSR montre d’ailleurs à quel point la « police religieuse » du royaume wahhabite est assez indifférente à cette histoire de croix suisse, mais aussi à quel point le Swatch Group avait largement intériorisé cette « dhimmitude » en prenant les devants et en pratiquant l’autocensure préalable...

Lire la suite...

Commentaires

Très heureux de vous retrouver j'espère durablement dans la blogosphère de la Tribune. Merci de déclarer votre identité et quelques éléments de votre cv dans la rubrique à propos. Les blogs Tribune sont en principe des blogs citoyens dont les auteurs assument leurs propos à visage découvert. Au plaisir de vous lire.

Écrit par : JF Mabut | 07 octobre 2011

En tout cas, en ce qui me concerne, je continuerai à manger les croissants, surtout s'ils sont au beurre! Pour moi, pas d'autocensure!!!

Écrit par : Michèle Roullet | 07 octobre 2011

belle lurette que bon nombre de nos grandes marques exportant au moyen-orient
ont du ELIMINER la croix suisse de leur logo sur produits vendus dans certains pays du Moyen-orient ...,

sur demande et histoire de satisfaire ces messieurs les clients,
clients dont les comptes gonflent un max sur notre territoire,
clients dont les gouvernements imposent toutes restrictions à volonté, à leurs citoyennes

... Just histoire de continuer à vendre leurs produits

Quand une entreprise suisse fait le choix de bannir l'emblême suisse qu'elle avait adopté dans son logo,
juste pour faire du biz avec de tels clients,

cette entreprise mériterait de se voir listée
anti-suisse
sur son propre territoire

Écrit par : graphycs | 07 octobre 2011

La ville de Riyadh vue du ciel représente une multitudes de croix. Ces croix sont les artères par lesquelles les citoyens de cette ville se déplacent. C'est bien la preuve qu'une vie moderne ne peut s'organiser qu'avec des croix. Si ces Messieurs prenaient un peu de recul ils s'en rendraient compte. Maintenant s'ils trouvent ça insupportable ils peuvent toujours essayer de changer leur ville.

Écrit par : L' Amer Royaume | 07 octobre 2011

La Suisse interdit le minaret, symbole religieux musulman, donc l'Arabie Saoudite interdit la croix helvétique, symbole religieux chrétien. Normal....

Écrit par : Cramia | 08 octobre 2011

Bien dit Cramia!

Écrit par : minçalor | 08 octobre 2011

Comme si les pays islamiques comme l'Arabie Saoudites avaient commencés à interdire les symboles religieux chrétiens depuis l'interdiction des minarets en Suisse.

D.J

Écrit par : D.J | 08 octobre 2011

Faut-il rappeler qu'une croix (de forme "grecque") sur un cadran de montres, dans un logo, n'a pas la moindre signification religieuse, de même que la couronne de Rolex n'est pas un engagement partisan pour une quelconque idéologie aristocratique, de même que l'omega grec n'est un symbole d'hellénophilie chez Omega ?
Un logo, c'est un logo, rien de plus, ni de moins. Celui de Nestlé n'est pas une promotion avicole, pas plus que celui d'Alfa Romeo n'est une apologie de l'infanticide ophidien...
Si on se lance dans une interprétation idéologico-paranoïaque systématique de tous les logos et de tous les symboles utilisés par les marques, l'atmosphère va vite devenir irrespirable...
Ce qui n'enlève rien à la lâcheté de ceux qui préfèrent prendre les devants plutôt que d'être questionnés sur leur identité suisse : comment peut-on s'affirmer défenseur du "Swiss Made" et capituler ainsi sur la croix suisse qui en est le symbole visuel le plus évident ?

Écrit par : Grégory Pons | 08 octobre 2011

@ D.J.

" Comme si les pays islamiques comme l'Arabie Saoudites avaient commencés à interdire les symboles religieux chrétiens depuis l'interdiction des minarets en Suisse.

D.J "



Vous avez raison: ils le font depuis plus d'un demi siècle... depuis que le royaume des Saoudes fut mis en place, financé et soutenu militairement par les États-Unis en 1945...!!!

La partie de l'Oncle Sam a participé à la naissance du premier état islamiste moderne, dont la constitution n'est rien d'autre que la Charia... Well done!!

Écrit par : Guy Gadbois | 09 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.