UA-68817146-1

11 octobre 2008

FRENCH CANCAN

FrenchCancan.jpgCe week-end, je reviens à Paris. Et je vais regarder la capitale de la France à la fois avec les yeux d'un paléo-Parisien et ceux d'un néo-Genevois, ce qui me changera un peu.

Je serai très heureux de retrouver tout mon petit monde genevois dès lundi, avec plein d'idées et d'impressions à échanger avec mes nouveaux amis des bords du lac.

Les Genevois adorent qu'on leur rapporte quelques bouffées d'une atmosphère parisienne dont ils sont loin de soupçonner les ferments toxiques et une pollution qui les rendraient malades. Inconscience ou politesse à l'égard de voisins dans la gêne ?

C’est pour ça que les Genevois sont formidables.

10:02 Publié dans France | Tags : paris, pollution, genevois | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Oui, à Genève, Paris est un peu fantasmé. J'y suis né et y ai beaucoup vécu, et les palais, les musées, la tour Eiffel, ce n'est pas forcément le vrai quotidien du Parisien moyen. Cela dit, Paris a officiellement un statut spécial, étant à la fois une ville et un département, et le maire de Paris a plus de pouvoir que n'importe quel président de Conseil général. Souvent, c'est un tremplin pour la présidence de la République. Sinon, la présidence des Hauts-de-Seine, le plus riche département de France, peut aussi l'être. Or, en France, le présupposé de la supériorité de la vie culturelle de la capitale sur le reste du pays en réalité empêche qu'on prenne complètement conscience de ce statut officiellement particulier, qui donne à Paris une nature de république à demi autonome, un peu comme Genève en Suisse, ou la Nouvelle-Calédonie, en France même.

Écrit par : R.Mogenet | 11 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.